Est-ce que la ménopause met fin à l’endométriose?

Est-ce que la ménopause met fin à l’endométriose?

Prédire si oui ou non l’endométriose prendra fin n’est pas chose facile.

Voyons les signes, mais avant tout, commençons par la définition de l’endométriose, comment et pourquoi elle survient et si elle s’arrête un jour.

Qu’est-ce que l’endométriose?

Des crampes menstruelles invalidantes, des problèmes gastro-intestinaux et une douleur durant l’acte sexuel sont les symptômes les plus communs de l’endométriose.

Elle est reconnue comme étant un trouble gynécologique qui affecte, en général, 1 femme sur 101.

Il s’agit d’une pathologie gynécologique caractérisée par la présence de tissu endométrial à l’extérieur de l’utérus et du myomètre (le péritoine, la zone pelvienne, les ovaires, le système digestif). Elle est liée au reflux de sang par les trompes de Fallope pendant les menstruations d’une femme dans la cavité péritonéale (l’espace situé dans l’abdomen, contenant l’estomac, les intestins et le foie).

Est-ce que la ménopause signifie que les symptômes de l’endométriose cessent?

Les symptômes de l’endométriose sont plus troublants durant les années de fertilité, et la fin des menstruations calme généralement ces symptômes douloureux.

Lorsque les femmes font face à la ménopause naturellement, les ovaires produisent moins d’œstrogène. Les symptômes risquent donc de diminuer.

Cela peut s’expliquer par le fait que les lésions de l’endométriose sont « en dormance » en l’absence de sécrétion hormonale.

D’un autre côté, le traitement hormonal peut réactiver les lésions de l’endométriose et provoquer le retour de douleurs pelviennes et/ou le saignement.

Par conséquent, la conclusion est que tout dépend du cas de chaque personne, car tous les corps sont différents. Alors, malgré le fait que la ménopause pourrait généralement réduire les symptômes, il n’y a aucune certitude qu’ils disparaissent dès lors qu’une femme n’a plus ses menstruations.

Les éléments clés à retenir au sujet de l’endométriose et de la ménopause

  • La ménopause n’implique pas nécessairement l’arrêt des symptômes de l’endométriose.
  • Le traitement hormonal pourrait réactiver les lésions de l’endométriose et provoquer le retour de douleurs pelviennes et/ou le saignement.
  • Continuez à vivre comme vous l’avez toujours fait et profitez des signes possibles qui promettent « que tout ira mieux ».

SOURCE

1. Bulun SE. Endometriosis. N Engl J Med 2009;360:268–279.

Articles connexes

Veuillez entrer votre adresse de courriel ci-dessous et nous vous aviserons lorsque cet article sera de nouveau offert.