Sept activités sportives bonnes pour la ménopause

Si vous êtes comme la majorité d’entre nous, il vous est déjà arrivé de choisir quelques activités sportives... Tout d’abord, vous aimez l’idée, ensuite, vous achetez le matériel nécessaire et un abonnement, puis la vie suit son cours et pour une raison ou une autre, vous n’en faites pas une activité régulière. Pas vrai? Les quelques séances ratées du début se transforment assez vite en plusieurs mois d’absence et en moins de deux, vous ne pouvez supporter l’idée de retourner à vos cours, de crainte d’être trop embarrassée. Nous sommes toutes passées par là. Les bonnes résolutions tombent vite en disgrâce face au manque de temps et aux emplois du temps chargés. Mais cette fois-ci, rester en forme et adopter un nouveau style de vie plus sain va vraiment vous aider. Il est donc important de vous y tenir.


Quel est le meilleur sport pour la ménopause?

Le meilleur est tout simplement celui auquel vous vous tiendrez. L’essentiel est de trouver une activité qui vous motive. Comme il n’y a pas moyen d’y échapper, il faut en faire une activité régulière. Bien qu’il soit important de choisir une activité que vous aimez et d’aller dans un lieu que vous trouvez motivant, vous devez avant tout trouver le temps nécessaire et vous y tenir, en exerçant l’activité choisie de deux à quatre fois par semaine, de préférence. Idéalement, vous devriez combiner deux activités complémentaires selon le principe suivant : un sport d’endurance très intense et une activité plus douce.


Quels sports d’endurance pour la ménopause?

Optez pour un sport d’endurance qui renforce le cœur, brûle des calories et développe la masse musculaire et exercez-le pendant trente à quarante-cinq minutes deux fois par semaine.


La course à pied

L’un des meilleurs sports pour lutter contre les symptômes de la ménopause, essentiellement grâce aux impacts sur le sol qui renforcent les os, elle est également bénéfique sur le plan de la santé cardiovasculaire. Cependant, choisissez soigneusement vos chaussures de course, qui doivent être adaptées à vos pieds et à votre foulée. Les études démontrent que courir entre une et deux heures et demie par semaine, en deux ou trois séances à un rythme modéré (juste de quoi vous sentir légèrement essoufflée) augmente l’espérance de vie.


La marche

Avec les bonnes chaussures et à une vitesse de 5 ou 6 km/h, la marche est une activité sportive tout indiquée, sans aucune contre-indication. Elle représente une bonne option pour vous faire bouger à nouveau si vous avez perdu l’habitude de faire de l’exercice depuis plusieurs années et que vous souhaitez commencer par quelque chose qui ne soit pas trop décourageant. Investissez dans un podomètre et fixez-vous un objectif de 10 000 pas par jour.


La natation

La natation fait travailler les muscles du haut du corps ainsi que les jambes. Le corps est soutenu par l’eau qui protège les articulations fragiles!


Le vélo

Si la course à pied est trop « dure » pour vos articulations, le vélo est une bonne alternative pour stimuler les muscles des jambes et les fessiers, ainsi que les muscles abdominaux et ceux du périnée.


Quels sont les sports « doux » pour la ménopause?

Ajoutez des séances bimensuelles d’une heure d’un sport doux à votre activité d’endurance afin d’améliorer votre souplesse et votre équilibre et de tonifier les muscles profonds qui soutiennent les os.


Le yoga

L’un des nombreux avantages de cette activité testée et éprouvée est qu’elle peut être adaptée au niveau de chacun; tout le monde peut donc l’exercer, même les débutants complets! Il existe plusieurs types de yoga parmi lesquels choisir, qu’il soit plus ou moins énergique, athlétique ou avancé, afin de convenir aux goûts et aux aptitudes de chacun. En général, le yoga aide à préserver la souplesse des articulations, à rester souple, à soulager le mal de dos et à stimuler la circulation sanguine. De plus, il améliore l’équilibre, renforce les abdominaux et aide à contrôler le poids. Et bien sûr, ses effets bénéfiques sur le stress et l’anxiété ne sont plus à démontrer.


Le Pilates

Bien qu’il ait de nombreux points communs avec le yoga (amélioration de la souplesse et de l’équilibre, tonicité des abdominaux), chaque posture cible tout spécialement les muscles abdominaux et ceux du périnée… un vrai plus!


Le qi gong

Combinant une série d’exercices respiratoires et de postures statiques et mobiles, cette discipline chinoise traditionnelle renforce les abdominaux, agit sur l’équilibre et soulage les tensions dorsales. Tout se fait lentement et en douceur, ce qui peut être séduisant pour celles qui n’aiment pas trop le sport.


Produits connexes

Articles connexes